Martine Paquet Blog

Les trésors de la vie

Venant tout juste de créer mon site web, je fouille dans mes archives pour des articles que j'ai écrits.  Et voilà que je tombe sur cet article intitulé "Les trésors de la vie" que j'ai écrit en mars 2010.  Les larmes aux yeux, voilà qu'on flot de souvenirs refont surface!  En voici le récit:

L’être humain est à la recherche constante d’améliorations et veut continuellement relever de nouveaux défis. Cette soif de connaissances s’explique par le fait de vouloir se surpasser à différents niveaux. Tout ce qui a pour but de nous amener à progresser dans un domaine quelconque nous incite à vouloir essayer de nouvelles pratiques et suivre le vent de changements. Or, personnellement, quand je vois que ce changement peut être bénéfique pour les élèves, je saute à pieds joints dans la danse! Je ne veux jamais perdre le leitmotiv pour lequel je travaille : aider les élèves à cheminer dans leurs apprentissages. Et si je peux faire une différence, si minime soit-elle, cela en aura valu la peine. Alors, non, le changement ne me fait pas peur, surtout si le but ultime derrière tout ça est l’élève au cœur de l’apprentissage! L'important est de contribuer largement à faire cheminer ces enfants pour lesquels nous nous dédions corps et âme.

L’enseignement des élèves à besoins spéciaux et en difficulté est un domaine très exigeant et complexe, et nous ne pouvons pas guérir tous les maux.  Il serait facile de se décourager, mais il faut persévérer.  Mes élèves m'ont appris la persévérance, car malgré leurs limitations physiques ou intellectuelles et toutes les embûches qu'ils ou elles ont pu rencontrer, ils n'ont jamais lâché. Et cela m'a profondément touchée!  Alors si nous poursuivons notre formation et la recherche en ce sens afin de mieux les aider, ou si nous suivons notre coeur lors de la prise de décisions, au moins, nous aurons fait notre possible.  

Ce serait faux de prétendre que nous pouvons tous les sauver et que nous pourrons faire des miracles pour chacun d'entre eux, mais l'idée est de persévérer, malgré l'adversité et les tempêtes rencontrées.   Non, nous ne pouvons pas tous les sauver, mais la vidéo des étoiles de mer restera toujours imprégnée dans mon esprit et dans mon coeur. Voici un bref résumé de la vidéo en question :

La petite fille se promenait et ramassait les étoiles de mer échouées sur le bord de la plage pour les rejeter dans la mer. Un coureur, passant par là, lui dit : « Mais ma fille, il y en a beaucoup trop… Tu n’y arriveras jamais.» Et la petite rétorqua : « Mais il n’est pas trop tard pour celle-là », en rejetant à la mer l’étoile qu’elle avait entre les mains. Donc, dans sa tête, oui, il y en avait beaucoup, mais si elle pouvait en sauver quelques-unes, cela en valait la peine. Alors, le coureur a été inspiré aussi par le geste mémorable de la petite fille, a pris la peine d’arrêter sa course, et il a lui aussi rejeté certaines étoiles à la mer… Cette histoire m’a énormément inspirée et je n’ai pas pu m’empêcher d’en avoir les larmes aux yeux…

Oui, c’est vrai que nous avons de plus en plus d’élèves en difficulté, à besoins particuliers, en adaptation scolaire et j’en passe… Quand nous regardons le portrait du nombre grandissant d’élèves en difficultés et aux prises de divers troubles, nous pourrions nous décourager, mais nous continuons à dire que nous pouvons faire une différence malgré tout. C’est donc en laissant tomber certaines pratiques et en adoptant de nouvelles que nous pourrons réussir à exercer si bien la profession que nous avons amoureusement choisie. Alors, retroussons nos manches et ayons une attitude de gagnants!

Si les enfants ayant des limitations intellectuelles et physiques réussissent à faire ce qu’ils font, imaginez ce que nous pouvons tous accomplir!! Dans la vie, oui, c’est possible!! Dans le fond, ce sont ces enfants-là qui m’inspirent le plus!! J’en apprends autant d’eux que je peux leur en montrer. N’est-ce pas ça la vie???

Ce n'est qu'un nouveau départ...

Après presque 20 ans d’expérience auprès des jeunes dans divers domaines, allant des élèves doués aux élèves en difficulté, me voilà rendue à un autre cheminement de ma vie. C’est au summum de ma créativité comme enseignante que je décide d’arpenter un chemin différent et de collaborer d’une autre façon au système d’éducation. Parfois, il y a un dicton qui dit que ce sont dans les moments forts de notre vie que nous décidons d’explorer d’autres avenues et de relever une panoplie de défis. J’ai cette soif grandiose de pousser ma créativité encore plus loin.

Je pourrais écrire un bouillon de poulet pour l’âme des ados tellement mon cheminement est parsemé de joies et de peines à travers les épreuves que tous ces jeunes ont dû affronter. Et malgré toutes les embûches qu'ils ont dû parcourir, j’ai toujours demeuré confiante en mon leitmotiv qui était de trouver les opportunités dans les difficultés, de maximiser le potentiel de tous, croyant que tout le monde peut apprendre, quelles que soient les limitations physiques ou intellectuelles. Il fallait que je trouve des solutions ou du moins, des façons de voir la vie différemment afin d’offrir à ces enfants des occasions de succès et du bonheur dans leur vie. Je me suis dévouée sans compter pour eux et j'ai obtenu des résultats phénoménaux.

Je garderai un souvenir profond de chaque personne que j’ai côtoyée, reliée à ma profession, que ce soit un-e collègue, un-e ami-e, un parent ou un élève. Chaque sourire, chaque moment, chaque apprentissage restera à jamais gravé dans mon esprit.

 

Martine Paquet